Light Style© by Fisana

Aller au contenu


Photo

Armes étrangeres dans l'armée russe


  • Ce sujet est fermé Ce sujet est fermé
5 réponses à ce sujet

#1 patronski

patronski

    hommo-sapiens-sapiens-russophilis

  • Camarades
  • 4 771 messages

Posté 29 juin 2013 - 02:24

Bon, pas encore fini le sujet sur les fusils russes semi auto, mais celui ci me semble intéressant... Encore une fois, je vais poser le texte, et il sera modifié/augmenté/amélioré au fil du temps, et les photos viendront.
 
 
De la fin du XIXe siècle à nos jours, la Russie a utilisé avec plus ou moins d'intensité, des armes conçues et fabriquées ailleurs. Faute de mieux, par dépit, et souvent par opportunité, ces armes ont pu joué un grand role, ou au contraire furent anecdotiques. De nos jours, la Russie achète ce qui se fait de mieux, car désormais, c'est un pays ouvert et capitaliste. Malgré cet état de fait, seulement de rares armes en dotation ne sont pas de fabrication russe. On pense notamment aux pistolets GLOCK qui équipent beaucoup de services de polices de choc, ou encore aux nombreux fusils de précision occidentaux, en dotation dans la police ou même l'armée (Arctic Warfare Accuracy International L96, SAKO TRG 21/22 ou 41/42, Steyr SSG 04, SSG 08, SSG 69, SSG Elite ou HS .50.)
 
Des AR-15 de divers origines ont pu être observés en test chez les ALFA par exemple, mais rien n'indique qu'un quelconque type d'AR-15 civil ou militaire soit officiellement utilisé. La plupart provenant surement de captures en 2008, en Géorgie, ce sont des M4A3 fabriqués par Bushmaster.
 
En ce qui concerne les armes utilisées actuellement, je prends toute info ou aide de camarades qui s'y connaissent en matière de forces d'élites du MVD et du FSB.
 
 
Voici la liste des armes abordées, qui ne comprend que les armes vraiment notables, et surement pas une liste exhaustive.
 
-Fusil Berdan 1 et 2
-Fusil Gras modèle 1874

-Fusils Kropatschek modèle 1878 et 1884 de marine

-Fusils Lebel modèle 1886

-Fusil à levier Winchester modèle 1895

-Fusils Mosin-Nagant fabriqués à l'étranger
-Fusils à verrou Arisaka (modèles 30 et 38)
-Fusils à verrou Mauser Karabiner 1898 kurz

 

-Revolver Smith&Wesson modèle 3
-Revolver Nagant modèle 1895
-Pistolet FN modèle 1903
-Pistolet Mauser C96
-Pistolet Colt modèle 1911

 

-Mitrailleuse Colt-Browning modèle 1895

-Mitrailleuse légère Madsen

-Mitrailleuse Maxim

-Mitrailleuse Vickers
-Mitrailleuse légère Lewis
-Fusil mitrailleur modèle 1915 CSRG Chauchat
 
-Pistolets mitrailleurs Thompson (1928A1 et M1/A1)
-Pistolet mitrailleur MP40
 
-Panzerfaust
 
 
Et pour le contemporain :
 
-Pistolets GLOCK (17,19)
-Fusils AI AWL96
-Fusils SAKO
-Fusils steyr
-autre ?
 
 
Une chose ressort de cette liste : la Russie soviétique, surtout d’après 1945, n'a pratiquement pas utilisé d'armes étrangères. Avant, le pays avait des lacunes de fabrications et de logistique, et depuis la fin du communisme, le marché international propose ses produits. La production militaire, le niveau de compétences et de recherche, et la concurrence des inventeurs durant la guerre froide, ont fait de l'URSS un énorme producteur, auto-suffisant et de haute qualité.
 
De nombreuses armes de capture ne sont pas détaillées (exemple : mausers G98, luger P08, Steyr-mannlicher 1890 et 1895 durant la WW1, toutes armes allemandes durant la WW2...), mais 3 armes nazies sont abordés à cause de leur importance, le Kar98K, capturé en quantité astronomiques et restauré/modifié en arsenal soviétique, les MP40 utilisés très souvent durant toute la guerre, et les panzerfaust capturés dès 1943 et utilisés assez souvent à la fin de la guerre, puis stockés et revendus durant la guerre froide.
 
 
 
1) Le fusil Berdan
 
Fusil Russe par excellence, mais... Conçu par un *Impérialiste* (Hiram Berdan), et fabriqué initialement aux USA par Colt, en Angleterre à Birmingham.
 
Ce fusil, classique de l'armée russe impériale, fut utilisé bien après l'adoption du Mosin-Nagant m1891, durant la première guerre mondiale, et durant la révolution et la guerre civile, entre 1917 et 1922. Stocké et mis en réserve, il ne sera finalement plus jamais utilisé officiellement (heureusement), car la production des Mosin devint suffisante.
 
Adopté en 1869, Le Berdan est un fusil mono-coup, utilisant une cartouche métallique. La variante 1 du Berdan, avec une ouverture "trapdoor" comme le Springfield 1873, sera vite amélioré et le Berdan 2, avec sa culasse à verrou, sera le plus commun et fabriqué à plus de 3.000.000 d'exemplaires, initialement en Amérique et en Angleterre, puis en Russie à partir de 1874, à Tula, Ijevsk et Sestroretsk, et jusqu'en 1891.
 
La variante 1, aussi appelée modèle 1868, est fabriquée à plus ou moins 30.000 exemplaires, uniquement par Colt, et seulement en version fusil long.
 
La variante 2, appelée aussi modèle 1870 et Berdan 2, fonctionne avec une culasse à verrou, ressemblant un peu à celle du Mosin. Le verrouillage se fait seulement par la fermeture du levier (pas de tenons à l'avant). Versions fusil long infanterie, fusil cosaque et dragon, ainsi que carabine de cavalerie.
 
Tres fiable (aucune partie mobile ou presque...) et robuste, mais aussi précis, le Berdan fut une arme respectable en son temps, mais totalement obsolète dès 1900, et durant la première guerre mondiale. Le manque de Mosin-Nagant (contrats passés aux USA pour et aussi en France pour en fabriquer) oblige la Russie à doter ses troupes du Berdan (ainsi que de fusils achetés à l'étranger, à suivre...), souvent des personnels pas en première ligne, mais parfois si.
 
Usage par les russes: Guerre Russo-turque de 1877-78, rébellion des boxers 1899-1901, guerre Russo-japonaise de 1905, première guerre mondiale (limité), révolution-guerre civile russe 1917-1922 (limité, partisans, bandits, paramilitaires, bolcheviks au début), guerre Russo-polonaise de 1919-1921 (limité). Mis en réserve, utilisé dans tous les camps d'entrainement paramilitaires-miliciens communistes (jeunesses staliniennes...) durant  les années 1920-1930, usage limité par les partisans, les milices civiles et divers troupes non combattantes durant la 2e guerre mondiale, usage civil très commun pour la chasse ou autre jusqu'aux années 1950... Aussi utilisé dans divers conflits par d'autres pays, le Berdan ayant été adopté par d'autres armées.
 
Environ 200.000 Berdan 2 ont été modifiés en 7.62x54R par divers arsenaux belges à la demande de la Russie, entre 1895 et 1905, de façon à compléter les Mosin-Nagants. Ils sont aussi mono-coups. Canon, culasse, et visée sont changés.
 
Munition: La cartouche 10.75x58R est aussi inventée par Hiram Berdan avec l'aide d'un colonel russe, Gorloff. Pour l'époque, c'est une munition moderne et très performante, étui en laiton à bourrelet et percussion centrale sur amorce en métal, qui servira de modèle pour la 7.62x54R. Avec une balle en plomb de 24g (!) et une charge de poudre noire de 5.2g, la vitesse initiale du fusil Berdan est de 440m/s, pour une énergie cinétique de 2323 Joules. A noter que les carabines courtes utilisent une version raccourcie, 10.75x48R, quasi identique mais moins puissante.
 
Caracteristiques (fusil d'infanterie M1870):
 
Longueur: 135.5cm
Longueur canon: 83cm
Masse: 4.4kg
Action: culasse à verrou, sans chargeur, monocoup
Visée: Hausse réglable de 200 à 1500 Arshin (1 Arshin = 0.7112m)
Portée utile: 300m
cartouche: 10.75x58R à poudre noire
 

Pour le modèle en 7.62x54R : Vitesse ~ 600m/s avec balle lourde d'avant 1908, portée utile de ~500m.

 

Vidéo sympa
(enlever ceci pour voir)
 
 

 

2) Le fusil français Gras modèle 1874

 

Les armes françaises furent importantes pour la Russie impériale, et ce fusil en est un bon exemple. Remplacé par le Lebel 1886 (premier fusil à utiliser une cartouche pointue à poudre sans fumée- 8mm lebel 8x50R, utilisé jusqu'en 1940) en France, les surplus de fusils Gras furent tout de même utilisés durant la 1e guerre mondiale face aux manques d'armes modernes, avec environ 150.000 reconvertis en 8mm lebel en plus des 11mm.

 

Le Gras 1874 est un fusil à culasse à verrou, tres semblable au Berdan. Il est monocoup, et sa cartouche 11x59R en laiton à percussion centrale avec une vitesse initiale d'environ 450m/s, à poudre noire, est remarquablement similaire a celle du Berdan.

 

Face aux problemes que rencontre la Russie pour armer ses troupes, la France lui donne environ 450.000 Gras en 11mm en 1915 et 1916. Ces fusils obsolètes (tout comme les Berdan) seront utilisés plutôt en seconde ligne, mais parfois au combat. Difficile de dire ce qu'ils sont devenus après 1917, mais il semble qu'ils soient restés en Russie, certainement aux mains de tous les protagonistes durant la révolution, puis possédés par des civils après.

 

 

 

3) Fusils "français" Kropatschek modèle 1878 et 1884 de marine

 

Face à l'obsolescence du Gras 1874, on cherche des remplaçants en France. La marine prend de l'avance sur l'armée, et adopte une invention de l'autrichien Kropatschek, adapté au calibre français 11x59R. C'est donc le Fusil modèle 1878 Kropatschek qui est adopté, en calibre 11mm et avec un chargeur tubulaire de 8 coups. Cette arme assez avancée sera améliorée et adoptée sous le nom Kropatschek modèle 1884, toujours en 11mm à 8 coups. Le Lebel 1886 sera en fait bien inspiré de cette arme.

 

La France donnera environ 100.000 fusils Kropatschek 11mm à la Russie durant 1915-1916

 

 

 

4) Fusil français Lebel 1886

 

Fusil français le plus connu et le plus construit, il est le plus utilisé par la France durant la 1e guerre. Les fusils Berthier à chargeur en colonne (comme mauser, mosin-nagant, lee enfield...) Le remplace en partie, mais pas totalement, et les lebel sont encore en service en 1940, aussi bien en 8mm qu'en 7.5mm (8x50R et 7.5x54), avec des Berthier et les nouveaux MAS36.

 

Le Lebel est un fusil à culasse à verrou, à chargeur tubulaire de 8 coups, chambré en 8x50R, offrant une vitesse initiale d'environ 720m/s. En plus des armes cités avant, la France envoi environ  85.000 fusils Lebel 1886 en russie. Ces armes seront utilisées puis disséminées après 1917, certainement rendues, ou détruites faute de munitions dans les années 1920 et 1930.

 

 

 

5) Fusil à levier Winchester modèle 1895

 

Une arme bien curieuse pour la Russie, mais qui fut tres importante durant la 1ere guerre mondiale.

 

C'est une carabine à levier, avec pour particularité d'avoir un chargeur en colonne au lieu d'un chargeur en tube sous le canon. Cette invention permet d'utiliser des balles bien plus puissantes, des balles pointues, choses impossible dans un chargeur en tube classique, car les amorces exploseraient avec le choc du tir. Cette arme créée en 1895 pour la chasse au gros gibier, est déclinée dans tous les calibres que l'on veut et qui sont populaires à l'époque : notamment les .30-40 Krag et .30-03/.30-06 américains, le .303 anglais...

 

En 1914, la Russie manque d'armes, et en 1915, une commande est donc passée a Winchester, pour 300.000 fusils chambrés en 7.62x54R. La carabine est modifiée pour en faire une arme plus militaire : canon plus long, le fut en bois s’étend jusqu'au bout, un tenon de baïonnette est fixé au canon, et enfin, un guide pour lame-chargeur de Mosin-Nagant est installé, permettant ainsi le rechargement plus aisé et rapide, comme sur le M1891 Mosin.

 

Entre 1915 et 1917, environ 300.000 (294.000 ou 299.000 selon les sources) sont livrés a la Russie, ces armes plutôt avancées seront utilisées par des troupes privilégiées, de la cavalerie et des fusiliers marins. Après 1917, ces fusils sont  utilisés partout et par tous, durant la révolution et la guerre civile... Certains seront envoyés pour armer les républicains espagnols (comme tous les fusils déjà abordés), enfin, une partie sera utilisée durant la seconde guerre mondiale, par diverses milices, des partisans, et dans des régions reculées... Très populaire aussi chez les civils, chasseurs etc... Beaucoup sont retournés aux USA, et aujourd'hui cette arme est très recherchée.

 

Chargeur de 5 coups, longueur de + de 110cm, canon de 71cm, 4.1kg. Vitesse initiale de ~820m/s avec balle pointue de 1908.

 

 

 

6) Fusils Mosin-Nagant fabriqués à l'étranger

 

Faute de moyens de production, 503.539 Mosin-Nagant 1891 seront fabriqués en France, à Châtellerault, entre 1892 et 1895, a la demande des russes.

 

Malgré leurs efforts, les russes ne parviennent pas à fabriquer assez de Mosin-Nagant, et lorsque la guerre éclate en 1914, de nombreuses armes étrangères ou de surplus sont acquises et mises en service. En plus de ces palliatifs, la Russie demande aux américains de fabriquer des Mosin : 1.5 millions commandés Remington Arms et 1.8 million à New England Westinghouse. Finalement, la révolution et la sortie de la guerre en 1917 interrompt la livraison.

 

RA fabriqua 840.307 fusils, et NEW fabriqua 769.520 fusils. La plupart furent livrés, mais plusieurs centaines de milliers restèrent aux USA, servirent a l'entrainement, dans la garde nationale... Et aussi servirent dans les troupes expéditionnaires US et autres, engagées au coté des russes blancs durant la guerre civile russe. Bon nombre seront récupérés par les rouges. Plus tard, beaucoup des Mosin restés aux USA seront finalement envoyés en URSS, années 1920-30.

 

 

 

7) Les Fusils Japonais Arisaka en Russie

 

La Russie a encore besoin de fusils... Les pertes sur le champ de bataille sont énormes, jusqu’à 200.000 fusils sont perdus chaque mois ! En plus des surplus et de l'aide française, la Russie se tourne vers le Japon dès 1914. plus ou moins allié à la triple entente, le Japon offre son industrie pour produire des armes. Finalement, le Japon ne peut produire des Mosin sans changer ses outils et cela prendra du temps.

 

C'est donc ses propres fusils que le Japon offre. De 1914 à 1917, le Japon enverra aux russes environ 600.000 fusils réglementaires Arisaka, ainsi que 34.000 fusils Arisaka en calibre 7x57 mauser, destinés au Mexique mais jamais exportés.

 

La France acheta 150.000 Arisaka, que les anglais rachetèrent aussi tôt, ils servirent dans la Navy, dans la Home Guard... Puis avec l'arrivée de plus de Lee-Enfield et aussi de Patern 14, les arisaka devinrent inutiles, et 128.000 seront envoyés aux russes entre 1915 et 1916. Le reste servira encore en grande Bretagne, dans divers vaisseaux de guerre, et plusieurs milliers seront donnés aux arabes menés par T.E. Lawrence qui lutte contre les turques.

 

Au total, c'est donc environ 762.000 fusils arisaka qui seront utilisés par l'armée russe, en faisant le second fusil moderne en nombre, derrière les Mosin-Nagant. Ces armes serviront tous les protagonistes de la guerre civile, et seront utilisés en Europe de l'est, en Finlande... et certainement durant la seconde guerre mondiale. Une quantité sera fournie aux républicains durant la guerre civile espagnole.

 

Les fusils Arisaka sont tous de type 30 ou 38 (aussi quelques type 35 de marine et quelques carabines type 44), chambrés en calibre japonais 6.5x50SR (la masse de cartouche disponible amènera Fedorov à utiliser ce calibre pour son fusil en 1915), Et en calibre 7x57 pour les 34.000 fusils "mexicains".

 

Le Arisaka type 30, (pour la 30e année du règne Meiji, soit 1897) est un dérivé du mauser 1893, il est très précis, confortable au tir, et très robuste. Décliné aussi en carabine type 30, ce type représente la majorité des armes envoyées. Cette même arme fut le fusil de l'armée Japonaise victorieuse contre la Russie en 1905...

Le Arisaka type 38, (pour la 38e année du règne Meiji, soit 1905) est adopté en remplacement du 30, il corrige tous ses défauts. Il est aussi décliné en carabine type 38. Le Japon vend en fait ses surplus de type 30, ainsi que des nouveaux types 38, les fusils sont tous vendus avec leur baïonnette. Des millions de munitions sont envoyés du japon, ainsi que d’Angleterre, qui en fabrique pour ses propres Arisaka.

La carabine type 44 (1911) est une amélioration, avec une baïonnette intégrale repliable (inspira surement la carabine Mosin M44)

 

Arisaka 30 et 38 :

Longueur: 128cm
Longueur canon: 80cm
Masse: 3.95kg
Action: culasse à verrou, chargeur type mauser, 5 coups
Visée: Hausse réglable de 400 à 2400m
Portée utile: 500m
cartouche: 6.5x50SR ~770m/s (pour le arisaka 38 en 7x57 : 700m/s pour la balle de 11.2g ou 850m/s pour la balle de 9g)

 

Carabine 30 et 38, ainsi que 44

Longueur: 97cm
Longueur canon: 48cm
Masse: 3.3kg
Action: culasse à verrou, chargeur type mauser, 5 coups
Visée: Hausse réglable jusqu'à 2000m
Portée utile: 300m
cartouche: 6.5x50SR ~680m/s

 

 

 

8) Mauser Karabiner 1898 kurz

 

Ce fusil est la dernière incarnation militaire allemande du Mauser 1898. Basé sur la carabine Kar98AZ de 1908 (elle même une amélioration de la kar98A), la Kar98K est caractérisée par son levier coudé, sa bretelle latérale (Une Karabiner dans la tradition allemande a une bretelle latérale, idéale pour la cavalerie, alors qu'un Gewehr (fusil) a une bretelle classique), et donc, sa longueur de carabine de cavalerie.

 

Adopté en 1935 par toutes les branches du régime nazi, plus de 14.000.000 seront fabriqués jusqu’à la reddition en mai 1945, c'est l'arme de base de toute l'armée allemande. Les russes captureront des millions de Kar98k durant la guerre, une quantité telle que ces fusils seront reconditionnés après la guerre, souvent démontés en piles de pièces, et remontés en omettant quelques détails (protège guidon viré, baguette de nettoyage virée, marquages nazi effacés et divers codes d'arsenal russe ajoutés), ainsi qu'en vernissant les crosses, et en refaisant un bronzage très grossier et épais.

 

Un grand nombre de Kar98K sniper ont été capturés aussi, et la plupart ont été juste conservés et exportés à divers amis de l'URSS.

 

Utilisés occasionnellement durant la guerre, directement capturés et réutilisés, mais cette pratique était assez rare, car le nombre d'armes russes disponible était suffisant.

 

Le traumatisme de la guerre incita les autorités à sauvegarder et stocker toute arme fonctionnelle, tant qu'il y a des munitions pour. Mosin-nagant et Mauser kar98k furent donc stockés et massivement exportés durant la guerre froide, pour armer a bas prix les groupes, les nations, les armées alliées. Ainsi, les Kar98K "russes" armaient la NVA est-allemande durant des décennies (surtout les garde frontières), ils furent offert en nombre à la Chine communiste, à la Corée du nord, au vietnamiens communistes dès 1946... A cuba, à la Yougoslavie, la Roumanie, et bien d'autres "clients".

 

Les Kar98K furent aussi utilisés partout dans monde, Israël, France, Norvège, Amérique du sud, Afrique... La Yougoslavie développa même sa propre version après la guerre, le M48, qui est aujourd'hui exporté partout.

 

Caractéristiques:

Longueur: 111cm
Longueur canon: 61cm
Masse: 4kg
Action: culasse à verrou, chargeur type mauser, 5 coups
Visée: Hausse réglable de 100m à 2000m
Portée utile: 500m
cartouche: 7.92x57  ~760m/s et 3700j

 

 

 

9) Revolver Smith&Wesson modèle 3

 

Lorsque le général Alexandre Gorloff était aux USA (attaché militaire a l’ambassade de Russie) et commanda le fusil Berdan pour l'armée, il visita également les armuriers américains à la recherche d'une nouvelle arme de poing. C'est le revolver smith & wesson N°3 qui sera choisi. C'est un revolver à 6 coups, remarquablement moderne pour l'époque.

 

Le modèle russe, est chambré dans un calibre modifié, le .44 russe. (10.9x25R) car le calibre américain original .44 S&W ne satisfait pas les russes. Le .44 russe est une cartouche à poudre noire, percussion centrale, avec une balle de 16g en plomb, et une vitesse de ~230m/s

 

La fabrication démarre en 1871 et jusqu'à 1878 environ 131.000 revolver N°3, seront livrés par S&W. Ensuite, les russes le font fabriquer sous licence à Ludwig Loewe de Berlin, qui en livrera plus de 110.000, entre 1876 et 1884 enfin, les machines de Ludwig Loewe sont rachetés par la Russie, installées à Tula, qui en fabriquera environ 36.000 de 1886 à 1895.

 

En plus de ces commandes officielles du gouvernement, environ 45.000 revolvers sont achetés par les agents, les officiers, de leur propre initiative.

 

Avec un total d'environ 320.000 revolvers, le S&W n°3 est le premier revolver moderne utilisé en nombre par la Russie. Malgré l'adoption du Nagant 1895, ces armes serviront très longtemps, guerre Russo-turque 1877-78, rébellion des boxers 1899-1901, guerre Russo-japonaise 1905, première guerre mondiale (par les officiers en général), révolution-guerre civile russe 1917-1922 (tous protagonistes), guerre Russo-polonaise de 1919-1921 (limité), et certainement de manière sporadique durant la 2e guerre mondiale, surtout par des milices, des partisans, des officiers nostalgiques. Une arme très populaire sur le marché privé/civil après son obsolescence dans l'armée.

 

Trois modifications existent, la 3e étant la plus fabriquée.

 

Caractéristiques:

Longueur: 30.5cm
Longueur canon: 16.5cm
Masse: 1.3kg
Action: percussion directe du chien/marteau, simple action, barillet 6 coups
Portée utile: 50m
cartouche: .44 russe. (10.9x25R) ~230m/s et 423j

 

 

 

10) Revolver Nagant modèle 1895

 

Remplaçant du N°3 S&W, le Nagant 1895 est le revolver russe le plus connu, le plus produit, le plus utilisé. Pourtant, il n'a rien de russe. C'est Léon Nagant, un armurier belge (son frère Émile participa a la création du Mosin-Nagant) qui créé ce modèle à la demande de l'empire russe. Il s'agit en fait d'une amélioration de précédents modèles développés depuis les années 1880, et son apparence est très inspirée des revolvers français 1873 et 1892.

 

Pour cette arme, Nagant applique un procédé unique: un système relié à la détente permet de faire avancer le barillet au moment du tir, supprimant donc l'espace entre barillet et canon comme dans les revolvers classiques, offrant donc plus de pression, aucune perte d’énergie, et au final, un gain en vitesse. C'est l'un de rares (sinon le seul) revolver conçu avec ce système.

 

Pour que cela fonctionne, une cartouche très particulière est crée aussi par L.Nagant, (avec pour consignes des russes, un calibre de 7,62, comme le fusil Mosin), en fait la douille dépasse le projectile, ainsi, c'est cette partie qui vient sceller la chambre, en se dilatant lors du tir.

 

L'arme est un succès technique, le petit calibre permet de mettre 7 cartouches dans le barillet. Adopté en 1895 par la Russie, l'arme est d'abord produite chez Nagant en Belgique de 1895 à 1898, et à partir de 1899 à Tula.

 

La cartouche : 7.62x38R, est d'abord chargée de poudre noire, et en 1905 ? la poudre sans fumée nitrocellulose est utilisée. Le chargement PN est encore fabriqué jusqu'en 1925 à peu près, a cause de la 1ere guerre mondiale. Les balles sont de différent types, mais le plus commun reste une balle en plomb chemisée, ogivale avec méplat, de 6.5 à 7g. La vitesse initiale est un sujet controversé, puisque variant selon les sources. Par exemple, certains la cite autour de 330m/s pour la munition militaire à nitrocellulose, alors que d'autres la donne à 240-270. La munition originelle à PN est inconnue, mais certains disent autant que la nitrocellulose.

 

Finalement, j'ai trouvé de tout sur internet, notamment ce sujet ( http://7.62x54r.net/...hp?topic=7567.0 )

sur un forum :

 

Surplus russe militaire de 1988 : moyenne de  396m/s ! donc largement supersonique, mais la balle fait seulement 5.3g

Munitions Hotshot commerce : moyenne de 182 m/s ...

 

Maintenant, est-ce que les munitions soviétiques de 1922-1945 étaient aussi puissante ? difficile à dire, mais c'est possible.

 

Autres sources...

 

-Wikipedia(EN) : 330m/s pour la munition militaire, 260m/s munition commerce fiocchi

-wikipedia(RU): 272-295 m/s mun. militaire.

-Munitions militaires russes (livre de P. regenstreif): 240-270m/s et 285m/s pour production "actuelle" (militaire)

-Un exemple de munitions WW2 testé a 257 m/s moyenne

 

Au final, ce qui revient le plus souvent pour la munition militaire, c'est entre 270 et 300m/s. Différentes production sont donc parfois plus ou moins puissantes.

 

Une autre info (à prendre ou à laisser) : Munitions militaires russes utilisant la balle de 7g à méplat : 270-300m/s (1922-1985), munitions post-1985 : balle de 7.62x25 installée (5.3g) et chargement de poudre augmenté, ce qui confirme le test de munitions de 1988 que j'ai trouvé plus haut, a presque 400m/s.

 

A noter que la Russie a fabriqué aussi des munitions de tir sportif, j'ai trouvé des exemples de 1971 à 145m/s. Donc beaucoup moins puissante que la munition militaire.

 

Le Nagant, fut fabriqué de 1899 à 1945 à Tula, et en plus, de 1943 à 1945 à Ijevsk, en tout plus de 2 millions seront fabriqués. Utilisé par l'armée impériale, la police, puis tous les services de l'URSS (armée rouge, milice, NKVD, armée soviétique, KGB... ), il a participé a toutes les guerres citées précédemment, avec comme point culminant la seconde guerre mondiale. Malgré l'introduction du pistolet tokarev TT-33 de 7.62x25mm en 1933, le revolver Nagant fut fabriqué jusqu'en 1945, et une nouvelle ligne de production fut même créée a Ijevsk pour répondre a l'immense demande d'armes de poing. Les Tokarev armaient les officiers, les Nagants étaient majoritaires dans la police, les services d'états de tous genres, le NKVD, les commissaires politiques de tout grades etc... Ainsi que les équipages de chars et autres blindés, qui pouvaient se servir du Nagant pour tirer dans les meurtrières, trop étroites pour le tokarev, dans la marine, les sous marins, par les pilotes...

Après la guerre, les Nagants restent à leur poste, et malgré le nouveau PM (makarov) introduit 1951, ils sont utilisé par beaucoup de services d'états, comme la sécurité des chemins de fer, ils sont utilisé par la milice jusqu'aux années 1950, par les polices de nombreuses régions reculées, et même de nos jours, ils sont encore utilisés en Russie. Une anecdote dit que des Nagants étaient encore utilisés dans l'armée dans les années 1980 car on pouvait s'en servir dans les meurtrières des BMP, même raison que durant la 2e guerre mondiale. Pendant la guerre en Afghanistan, les Nagants furent utilisés par tout le monde, équipages russes, personnels non combattants, armée afghane, et leurs ennemis.

 

Massivement exportés, europe de l'est, chine, vietnam, afghanistan, et tous les autres alliés de l'URSS. Aujourd'hui encore utilisé dans tous les pays de la CEI (Kazakhstan, Biélorussie, Ukraine, Ouzbékistan et tous les autres) de manière non officielle...

 

Le revolver Nagant 1895 fut doté de sliencieux (possible grâce a son verrouillage du barillet), et fut souvent utilisé pendant et après la 2e guerre mondiale (aussi par les allemands) pour des assassinats, par des éclaireurs, des snipers, des partisans, et fut utilisé dans cette configuration par divers services secrets amis (RDA, hongrie), par des guérillas (vietcong...).

Les silencieux furent parfois fabriqués artisanalement, mais l’état en fabriquait aussi, dénommé "objet bramit", de simples tubes avec des chicanes, des tas de fabrications différentes... La munition normale était utilisée, et les silencieux duraient a peu près 20 coups, après il fallait remplacer les chicanes. Un autre "truc" fut inventé, utilisant une balle de .22 dans un sabot, seule la balle sortait du canon, le sabot et les gaz restant enfermés dans un embout qui pivotait ensuite pour enlever le sabot. Très silencieux, mais peu pratique, et sans aucune puissance.

 

En plus du modèle standard, un modèle à canon court fut fabriqué, et utilisé par le NKVD (ainsi que ses prédécesseurs et son successeur le KGB), et certains policiers.

 

Caractéristiques:

Longueur: 23.5cm
Longueur canon: 11.4cm
Masse: 800g
Action: percussion directe du chien/marteau, simple ou double action, barillet obturant de 7 coups
Portée utile: 50m
cartouche: 7.62x38R standard ~250-300m/s, balle de 6.5 à 7g,  ~265j. 7.62x38R "hot" (après ~1985) à balle légère de 7.62x25 de 5.3g,  ~380-400m/s et ~403j

 

 

 

 

11) Pistolet FN modèle 1903

 

Un pistolet inventé par J.M.Browning et produit a la FN en Belgique. Cette arme fut l'un des premiers gros pistolets semi automatiques, très exporté.

 

L'empire russe en a reçu environ 11.000 pistolets entre 1908 et 1914. Apparemment, il fut utilisé par la police du rail, la police métropolitaine de Moscou et la "gendarmerie", la plupart avait une crosse à fixer dans le bas de la poignée (comme plus tard le  browning 1935 et l'APS stetchkin)

 

Le Tokarev TT est largement basé sur cette arme, ainsi que sur le Colt 1911.

 

Caractéristiques:

Longueur: 20.5cm
Longueur canon: 12.7cm
Masse: 930g
Action: double action, force du recul, chargeur 7 coups
Portée utile: 50m
cartouche: 9x20 browning long ~300m/s et 330j

 

 

 

 

12) Pistolet Mauser C96

 

Pistolet mythique, l'un des premier succès, et aussi l'un des plus puissants. Son histoire, on peut la trouver, voici la partie qui concerne la Russie.

 

Apres la 1ere guerre mondiale,

 

A suivre...
 
 
 

 


 
 


Modifié par patronski, 06 juillet 2013 - 05:02 .



________________________________________________________________________________

Frontovik est un forum russophile, ceux qui pensent que l'armée russe est une bande de kosovares de la jungle sont priés de passer sans s'arreter...

#2 Makalovitch

Makalovitch
  • Modérateurs honoraires
  • 3 721 messages
  • LocationEspigoule-sur-mer (83500)

Posté 29 juin 2013 - 08:15

Encore du beau en perspective, merci ;)



#3 patronski

patronski

    hommo-sapiens-sapiens-russophilis

  • Camarades
  • 4 771 messages

Posté 29 juin 2013 - 06:43

Edité, la suite bientot.




________________________________________________________________________________

Frontovik est un forum russophile, ceux qui pensent que l'armée russe est une bande de kosovares de la jungle sont priés de passer sans s'arreter...

#4 Poison ivi

Poison ivi
  • Camarades
  • 879 messages

Posté 30 juin 2013 - 12:43

Y as longtemps pour le moderne j'ai vus sur un topic mais je ne sais plus se quel forum la liste des achats des MVD pour le moderne..


L'Autriche et l Allemagne on une bonne place .....entre glock et HK ça pulse.....d'ailleurs sur les emballage je crois de chez splav ou sso je sais plus ,le dépliant de présentation du produit montre un opérateur en Gorka avec un joli mp5...lol...

Modifié par Poison ivi, 30 juin 2013 - 12:44 .

''Un ODAN ne fait jamais de faute de frappe, s'il t'a éclaté la gueule c'est qu'il y a une bonne raison" ^^





http://odanairsoft.77forum.com/

#5 patronski

patronski

    hommo-sapiens-sapiens-russophilis

  • Camarades
  • 4 771 messages

Posté 30 juin 2013 - 03:02

Ouais, pour le MP5 on en a déjà parlé, mais je ne saurai le confirmer... Quelqu'un avait posté une photo mais c’était des kazak




________________________________________________________________________________

Frontovik est un forum russophile, ceux qui pensent que l'armée russe est une bande de kosovares de la jungle sont priés de passer sans s'arreter...

#6 patronski

patronski

    hommo-sapiens-sapiens-russophilis

  • Camarades
  • 4 771 messages

Posté 30 juin 2013 - 05:47

Fusils étrangers fini, photos bientôt

 

Au fait, quelqu'un sait comment ne pas intégrer la video youtube sur le forum ? C'est chiant... Je comptais mettre des liens pour chaque arme, mais si la video s’intègre sa va être trop gros, sa va laguer... J'ai juste mis le lien direct, alors que sur l'ancienne version du forum, sa ne l’intégrait pas


Modifié par patronski, 01 juillet 2013 - 12:56 .



________________________________________________________________________________

Frontovik est un forum russophile, ceux qui pensent que l'armée russe est une bande de kosovares de la jungle sont priés de passer sans s'arreter...




0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 members, 0 guests, 0 anonymous users